Pour suivre l’avancée des réflexions sur le projet de nouvelle circulaire de missions

Afin de suivre dans la durée les étapes de la réflexion sur le projet de nouvelle circulaire de missions, l’A.P.D.E.N Poitiers propose ci-dessous le récapitulatif des temps de rencontre, tant au niveau de la réunion des groupes techniques entre institutionnels et syndicats, que les initiatives de l’A.P.D.E.N pour porter ses idées.

5 juillet 2016: 1ère réunion du groupe de travail

28 septembre 2016: 2ème réunion du groupe de travail

  • Début octobre, l’A.P.D.E.N présentait ses premiers éléments d’analyse du texte, sans le reproduire in extenso, par correction.
  • Courant novembre, l’A.P.D.E.N proposait son propre texte de circulaire, dont la construction à été pensée à partir de la circulaire de 1986 et le référentiel de compétences de 2013.

16 novembre 2016: 3ème réunion du groupe de travail

26 janvier 2017: 4ème réunion du groupe de travail (projet de circulaire proposé par le Ministère)

Pour ce dernier groupe de travail, nous relaierons les comptes rendus dont nous disposerons.

[MàJ du 05 avril 2017]

  • Le 30 mars 2017 est parue au B.O la nouvelle circulaire de mission des professeurs documentalistes, laquelle parution a donné lieu à l’analyse du texte par l’A.P.D.E.N. qui, pour se féliciter d’une mise à jour rendue nécessaire par les évolutions du contexte informationnel et médiatique, n’en regrette pas moins une forme de précipitation dans la publication.

Journée professionnelle 2017

L’A.P.D.E.N Poitiers projette d’organiser une journée professionnelle dans le courant de l’année 2017. S’il est trop tôt pour entrer dans le détail de ce temps de réflexion, faute d’éléments concrets, nous avons déjà une idée. Et une idée,… c’est un bon début. Un peu de patience donc pour une présentation complète de ce moment convivial et de formation.

Question au Ministère sur l’inégalité de traitement au regard de l’ISOE

Courant mai 2016, l’A.P.D.E.N Poitiers à adressé aux sénateurs et députés un courrier signé par une cinquantaine de professeurs documentalistes de l’académie, demandant une égalité de traitement, notamment sur la question de l’isoe.

Marie-Annick Duchêne, sénatrice des Yvelines, s’est saisie de ce courrier et à déposé, le 23 juin, une question à Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, laquelle y a apporté réponse le 13 octobre.

Question de Marie-Annick Duchêne :

Mme Marie-Annick Duchêne attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les régimes indemnitaires applicables aux professeurs documentalistes de l’éducation nationale. En effet, au sein des établissements scolaires du second degré, les professeurs documentalistes recrutés par voie de certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES) sont à ce jour une des dernières catégories à ne pas recevoir la totalité de l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves dont les modalités d’attribution sont détaillées dans le décret n° 93-55 du 15 janvier 1993 instituant une indemnité de suivi et d’orientation des élèves (ISOE) en faveur des personnels enseignants du second degré.
Ces professeurs, dont les compétences communes à tous les enseignants ont été confirmées (bulletin officiel de l’éducation nationale n° 30 du 25 juillet 2013), effectuent l’ensemble des missions de suivi individuel et d’évaluation des élèves depuis de longues années. Aussi le fait qu’ils perçoivent une indemnité de sujétion spéciale d’un montant égal à seulement la moitié de l’ISOE leur porte-t-il un réel préjudice.
Elle lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les mesures envisagées par le Gouvernement pour rétablir l’équité du régime indemnitaire vis-à-vis des professeurs documentalistes, au moment même où le président de la République a annoncé un vaste plan de revalorisation salariale des enseignants.

Réponse du Ministère de l’éducation nationale :

Les professeurs documentalistes appartiennent au corps des professeurs certifiés. Ils bénéficient à ce titre d’une grille indiciaire de rémunération et de possibilités de promotion de corps et/ou d’avancement de grade identiques à celles des autres personnels enseignants. Les obligations de service et le régime indemnitaire de ces enseignants sont adaptés en raison de l’importance et de la particularité des missions qu’ils exercent au sein de la communauté éducative. Le temps de travail des professeurs documentalistes est prévu par l’article 2 du décret n°  2014-940 du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré qui précise que les professeurs documentalistes « sont tenus d’assurer : un service d’information et documentation, d’un maximum de trente heures hebdomadaires et six heures consacrées aux relations avec l’extérieur qu’implique l’exercice de cette discipline ». Dans ce cadre, les missions des professeurs documentalistes sont, à ce jour, définies par une circulaire n°  86-123 du 13 mars 1986 qui dispose notamment que le professeur documentaliste « assure l’accueil des élèves au C.D.I. et leur initiation aux techniques de documentation, entretient avec les professeurs et personnels d’éducation une coopération pédagogique suivie qui lui permet d’apporter aux élèves une aide adaptée ». Ces missions ont fait l’objet d’évolutions récentes, notamment dans le cadre de la nouvelle organisation du collège définie par le décret n°  2015-544 du 19 mai 2015. A ce titre, conformément à la circulaire n°  2015-106 du 30 juin 2015, ils ont désormais vocation à « apporter leur expertise dans leur conception et à participer à la mise en oeuvre de l’accompagnement personnalisé et des enseignements pratiques interdisciplinaires ». Ainsi, le professeur documentaliste contribue à l’acquisition des compétences transversales des différents domaines de formation du socle commun, à travers les interventions qu’il peut être amené à effectuer. Dans ce cadre, il prend notamment part, en appui aux professeurs des autres disciplines, à la mise en œuvre des programmes d’éducation aux médias et à l’information. Compte tenu de ces missions, les professeurs documentalistes bénéficient d’une indemnité de sujétions particulières, régie par le décret n°  91-467 du 14 mai 1991 d’un montant annuel de 583,08 €. Le bénéfice de l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves (ISOE), régie par le décret n°  93-55 du 15 janvier 1993, étant lié à l’exercice effectif des fonctions enseignantes y ouvrant droit, en particulier au suivi individuel et à l’évaluation des élèves, comprenant notamment la notation et l’appréciation de leur travail et la participation aux conseils de classe, les professeurs documentalistes ne perçoivent la part fixe de l’ISOE au prorata temporis que dès lors qu’ils effectuent, avec leur accord, des heures d’enseignement. Le décret du 20 août 2014 précité, qui prévoit cette possibilité, précise par ailleurs que les heures d’enseignement sont alors décomptées, pour chacune d’entre elles, pour la valeur de 2 heures. Un groupe de travail est en cours au ministère afin d’actualiser la circulaire n°  86-123 du 13 mars 1986 définissant les missions des professeurs documentalistes pour prendre en compte ces évolutions.

L’A.P.D.E.N Poitiers entend rester vigilante sur les conclusions du groupe de travail mentionné en conclusion de cette réponse. Elle s’attend, notamment, à ce que soit précisé le sens à donner à la qualification « en appui », qui ne répond à aucune modalité pédagogique qualifiée comme telle.

L’A.P.D.E.N en un mot

Créée en 1972, l’A.P.D.E.N.(ex FADBEN) regroupe des professeurs documentalistes de collèges, de lycées et de l’enseignement supérieur. Elle est représentée dans 25 académies, y compris à l’Outre-mer, où elle fédère un ensemble d’associations académiques qui, réunies annuellement en comité directeur, décident des orientations.

L’A.P.D.E.N. porte la dimension pédagogique du métier de professeur documentaliste, en contribuant à la réflexion théorique et didactique. La construction de la culture de l’information de tous les élèves est l’un des axes majeurs de sa réflexion, dont l’objectif de concrétisation est la réalisation d’un curriculum en information-documentation.

L’A.P.D.E.N est un interlocuteur privilégié de l’institution, que la représentation soit académique ou national. Au-delà, l’association est active à l’international où, notamment en qualité de membre de l’IFLA, elle est en relation avec l’UNESCO.

Instance de réflexion, l’A.P.D.E.N est à l’initiative :

Adhérer à l’A.P.D.E.N Poitiers

L’adhésion porte sur l’année civile. Les adhésions sont possibles tout au long de l’année. Il suffit de télécharger et remplir le bulletin d’adhésion ci-dessous et de le renvoyer, accompagné du règlement, à l’adresse indiquée.

bulletin_adhésion_2017

Le montant de l’adhésion est de :

  • 36 euros pour les professeurs documentalistes titulaires
  • 26 euros pour les fonctionnaires stagiaires et les contractuels

L’adhésion permet de soutenir l’association locale et la fédération. Elle permet également :

  • de recevoir les publications de l’A.P.D.E.N : Médiadoc ( 2 numéros par an )
  • l’inscription sur la liste de diffusion électronique Agorapden, espace d’échange entre tous les adhérents A.P.D.E.N.

Bureau

Président : Gildas Dimier

Collège Claude Boucher à Cognac (16)

Professeur documentaliste depuis 2004, je suis actuellement formateur dans l’académie pour la préparation au Capes interne de documentation. Je suis par ailleurs membre du GRCDI.

Adhérent de l’A.P.D.E.N (ex FADBEN) depuis 2008, j’ai été membre du bureau national entre 2013 et 2016. Je suis le responsable éditorial de la revue Mediadoc.

Trésorière : Laure Renaud

Lycée Jean Macé à Niort (79)

Professeure documentaliste depuis 10 ans. Trésorière de l’A.P.D.E.N Poitiers depuis 2011.

Secrétaire : Louise Specq

Collège André Brouillet à Couhé (86)

Professeure documentaliste depuis 2009, j’ai d’abord enseigné dans des établissements classés en Seine et Marne et dans les quartiers nord de Marseille. Dans l’académie depuis la rentrée 2015, j’enseigne maintenant en établissement rural. J’ai été secrétaire de l’APDEN Aix-Marseille de janvier 2013 à juin 2015, puis présidente de l’APDEN Poitiers pour l’année scolaire 2015-2016. Je suis également animatrice du GTL du sud Vienne.

Membre : Christophe Mousset

Collège Jean Hay à Marennes (17)

Je suis professeur documentaliste depuis 2011. J’ai d’abord enseigné en Vendée pendant 4 ans. En 2016, j’ai intégré l’académie de Poitiers. En 2014, j’ai participé à la création du collectif « Où est le prof-doc? » dont j’administre la page Facebook.